La composition de la sueur

La composition de la sueur

SueurLa composition de la sueur dépend de l’alimentation et de l’état général d’un individu. La sueur est normalement acide et son pH se situe aux environs de 4 à 6. Elle est principalement constituée d’eau et de sels minéraux (chlorure de sodium), mais sa composition exacte diffère selon le type de glande sudoripare qui la sécrète.

La sueur sécrétée par les glandes eccrines

Elle est composée à 99 % d’eau et d’électrolytes, représentés surtout par le chlorure de sodium (qui confère à la sueur une légère saveur salée) et en proportion moindre, les ions potassium, calcium et magnésium.
Le pourcentage restant est constitué de composés organiques. L’acide lactique est le principal composé organique présent dans la sueur eccrine. D’autres acides sont également décelables à l’état de traces, comme l’acide acétique, l’acide propionique, l’acide butyrique ou encore l’acide urique (urée).
Le pH de la sueur eccrine varie entre 3,8 et 6,5, en relation étroite avec la quantité d’acide lactique excrété, ce qui freine la reproduction de certaines bactéries.

La sueur sécrétée par les glandes eccrines est naturellement inodore.

La sueur sécrétée par les glandes apocrines

La sueur apocrine est épaisse, laiteuse, alcaline et riche en corps gras, cholestérol et acides gras. Naturellement inodore, elle peut devenir malodorante sous l’action combinée de l’oxygène de l’air et des enzymes produites par la microflore, car sa richesse en matières organiques favorise le développement des bactéries cutanées.