Les conséquences de la transpiration excessive, ou hyperhidrose

Evaluez votre niveau de transpiration

Les conséquences de la transpiration excessive, ou hyperhidrose

La transpiration excessive peut affecter votre carrière professionnelle

La transpiration excessive n’est pas une maladie en soi mais elle peut être extrêmement handicapante et perturber grandement la qualité de vie des personnes touchées.

Elle peut avoir des répercussions importantes :

  • Conséquences sociales et psychologiques : les mains moites, les marques sur les vêtements, les odeurs de transpiration peuvent provoquer un malaise important vis-à-vis de l’entourage, entraîner une baisse de l’estime de soi allant parfois jusqu’à la dépression, ou devenir une obsession pour l’individu concerné. Il se forme alors un cercle vicieux, où la peur de transpirer déclenche une vague de transpiration. La transpiration excessive peut également aggraver voire être à l’origine d’une phobie sociale. Une étude a montré qu’environ une personne sur quatre souffrant de phobie sociale présente une hyperhidrose*.

 

  • Conséquences professionnelles : la transpiration des mains peut devenir un frein professionnel lorsqu’il s’agit de serrer les mains d’autrui, de manipuler des documents ou d’exercer des métiers manuels (musiciens, restaurateurs, coiffeurs, artisans, dentistes, etc…). Les auréoles sous les bras et les odeurs de transpiration sont particulièrement embarrassantes lors de réunions de travail ou de présentations devant une audience.
  • Conséquences matérielles : sous l’effet de la transpiration, les vêtements ou les chaussures humides se décolorent et se détériorent prématurément. Les personnes souffrant de transpiration excessive sont parfois amenées à multiplier les stratagèmes pour masquer leur transpiration : poches ou tiroirs remplis de mouchoirs, changement de vêtements ou de chaussettes plusieurs fois en une journée, etc.
  • Conséquences médicales : la transpiration des pieds favorise la macération, qui génère des infections bactériennes et mycosiques (onchomycoses, pied d’athlète) et l’apparition d’eczéma, de dermites de contact ou d’engelures. En outre, les personnes atteintes d’hyperhidrose sont plus à risque de déshydratation et doivent boire régulièrement.

Parfois, une transpiration excessive peut cacher un dysfonctionnement plus ou moins grave. En cas d’hyperhidrose généralisée, d’hyperhidrose asymétrique, d’hyperhidrose soudaine non expliquée ou en cas de doute, il est recommandé de consulter un médecin.

* Hyperhidrosis in social anxiety disorder. Davidson JR, Foa EB, Connor KM, Churchill LE. Prog Neuropsychopharmacol Biol Psychiatry. 2002 Dec;26(7-8):1327-31.